dimanche 24 mai 2015

Look : Nuits Sonores mon Amour. #nuitsso2015


Honnêtement, j’aimerai poster plus qu’une seule fois par mois. Parce que j’adore entretenir le blog. Partager avec vous quelques photos, quelques pensées et un petit bout de moi. Pour de vrai. Mais je ne sais pas. J’ai perdu la motivation. Pas l’envie hein, juste cette petite chose qui me disait « Allez Elsa, vas faire des photos en sortant du travail ». J’ai besoin qu’on me pousse un peu dans cette direction. Pour une fois, j’aimerai que quelqu’un me prenne par la main et me dise : « Tututu, tu te calmes, c’est comme ça et puis voilà ». Malheureusement ça ne se passe pas de cette manière. Mais soit, je ne suis pas là pour pleurnicher sur la mort à petits feux de mon blog, mais plutôt étaler ma joie des semaines passées.

 
 


J’habite à Lyon, si vous suivez, vous le savez - enfin je crois - et chaque année à lieu le festival des Nuits Sonores. J'avais, d'ailleurs, l'année précédente, parlé de tout ça par ici. Si si, souvenez-vous, juste par . Du coup, j’attends cet évènement encore plus qu’une enfant espérant croiser le Père-Noël et ses rennes descendus du ciel. Je gonfle tout le monde avec, que ce soit dans la vraie vie ou sur les « internettes ». Mais j’assume, totalement ! Le pire moment pour mon entourage est à quelques jours de la date fatidique. Je frétille de joie. Je parle constamment et sans cesse de ça. Mais tellement ! Bref ! Du coup, comme chaque année, je participe avec une joie inéluctable au fabuleux festival lyonnais. Papapapa, chance pour vous, c’était la semaine dernière, et j’en ai encore des étoiles plein les yeux. Enfin, je devrais plutôt dire, des « beats » plein les oreilles.


Cinq jours de folie, encore et toujours. Avec du positif et du négatif, il en faut un peu. Mais toujours prête à recommencer.

Pour un petit résumé, l’organisation était vraiment géniale - par rapport à l’année 2014 où je me suis retrouvée prise dans une marée humaine piétinant sans scrupule les personnes étant malencontreusement tombées au sol - fluidité, efficacité. Que ce soit à l’entrée, aux différents bars ou au niveau des scènes. Le lieu est toujours grandiose et cette année tout a été misé sur les boules à facettes installées dans le hall principal et les jeux de lumières. C’était dingue, c’était beau, et je pense vraiment que tout le monde a adoré.

 


Ce que je peux dire c’est que, cette année, je n’ai pas fait de découvertes particulières, en termes d’artistes. C’est décevant, parce que c’est normalement ça aussi les Nuits Sonores. Mais ce n’est pas grave. J’ai vu à nouveau des artistes comme Rone, qui m’ont complètement hypnotisé, ou j’ai redécouvert quelqu’un comme Brodinski que je pensais clairement ne plus jamais écouter. J’ai pris mon pied sur le set de Laurent Garnier, qui après tant d’année dans le milieu reste toujours très bon et est complètement capable de communier avec près de 10 000 personnes (bon ok j’exagère, mais je peux vous assurer que le hall était complet et débordait de tous les côtés). 
J’ai adoré Moodyman, Moxie, Carl Craig, Recondite, Kink, Tale Of Us, Diane et tant d’autres. 


J’ai été déçue de toutes les petites activités prévues en journée, qui font ce qu’est aussi Nuits Sonores. Cette année rien de bien palpitant, et ça,  ça a amputé un bout de son âme au festival. Mais ce n’est que mon opinion. J’ai participé à une croisière sonore, qui était vraiment loin dans le game. C’était un peu tristounet, ça manquait clairement de musique qui pulse, de gens motivés - faut dire que le rosé servi était clairement immonde, du coup, personnellement, ça m’a refroidi, haha – et de gens motivants. Quoi qu’il en soit, voilà cinq ans que je participe au festival, et même si je m’étais promis que cette année serait sûrement ma dernière, je sais, de source quasi sûre, que je vais attendre le festival de 2016 avec une grande impatience.



Bref, vous l’aurez compris, la saison des festivals est clairement lancée de mon côté. Alors si vous avez de bons plans, de bonnes soirées à proposer, n’hésitez pas, je prends :D


Du coup, la tenue que je vous présente est une de celle que j’ai portée pendant ces cinq jours hauts en couleurs. D’habitude j’ai plutôt tendance à faire dans la simplicité. Festival égale short. Oui, mais pas cette année. J’ai préféré sortir la petite robe tendance fleurie et saccager mes nouvelles Stan Smith – en connaissance de cause.  Et le pire, c’est que je ne regrette pas et que j'ai adoré ça. Hahaha ! C’était juste parfait.

 Robe: H&M pour Coachella - Sneakers: Stan Smith
Collier: Pimkie - Bracelet: Pimkie

Photos by Gaétan Clément (y compris celles des Nuits Sonores)



Je me suis un peu perdue en route, vous l’aurez remarqué, mais c’est aussi –un peu- pour ça que vous passez par là. Mode, musique, je suis certaine qu’on peut tout mélanger. 


Et sinon de votre côté, qu’elle aurait été la tenue parfaite pour ces folles soirées ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 9 avril 2015

Look : Welcome Spring.




Les jours filent et nous sommes déjà au mois d'Avril. Avril c'est le lancement de la saison des apéro, des fin de journées à se poser sur les quais, profiter du soleil. Se ressourcer, intérieurement notamment. Ça me fait tellement de bien. Vraiment. Je crois qu'il ne manquait plus que ça pour me faire pétiller. Je suis pleine d'ondes positives en ce moment, que j'aimerai communiquer à toutes les personnes que je croise. C'est peut-être le soleil, ou peut-être pas, en fait.

Du coup, avant d'ouvrir la période des couleurs, et de la fête, je reste en noir, quand même, un peu - mais avec des paillettes s'il vous plait, pour changer - mais je vais très vite remédier à ça. Je rêve de retrouver mes cheveux rose pastel de petit poney et de porter sans cesse de la couleur. La prochaine fois, promis.

Je crois que c'est la première fois que je porte une combinaison. Une vraie je veux dire, puisque j'ai déjà donné dans la combi short. L'explication est simple, il était hors de question pour moi de porter une tenue de la sorte pour ressembler à un sac à patates bien dodu. Bref, pourquoi maintenant ? Parce que j'ai avancé, évolué, changé. Physiquement, moralement aussi beaucoup. Je suis dans une période pleine de renouveau, dans mon corps, dans mon esprit. Bon après, je ressemble toujours à une grosse patate, mais l'avantage, c'est que je le vis mieux, haha !

Mais bref, soyons honnête, ça vous est complètement égal, et je ne suis pas là pour philosopher sur ma petite vie jolie.

Combi : New Look - Veste : Zara Woman
Sneakers : Nike x Liberty 

Photos by Gaétan Clément.
Rendez-vous sur Hellocoton !