Roadtrip Californie : Mono Lake

vendredi 14 octobre 2016


J'ai du mal à poster par ici. Je n'arrive pas à m'organiser. J'ai le sentiment que c'est un peu le chaos dans ma tête. J'ai envie de vous parler de pleins de choses. J'ai des tonnes de photos à partager. A vous montrer. Je n'ai pas shooté de look depuis un long moment,
et je vais vraiment devoir remédier à ça. Mais avec ce temps qui s'installe, le froid, la pluie. Dis l'été tu reviens quand ?

En attendant, je vous partage un peu de soleil par ici. Je voulais vous présenter mon voyage dans l'ordre dans lequel nous l'avons fait, mais, pour des raisons logistiques, diront-nous, ce ne sera pas possible pour le moment. Et je ne peux pas continuer à laisser le blog à l'abandon.

Pendant notre roadtrip, il y avait des lieux indispensables par lesquels passer (San Francisco, Las Vegas, Yosemite, Los Angeles, ...) , et il y avait ceux où on trouve un peu moins de monde. Et où le silence règne. Ces endroits qui donnent l'impression d'être tout droit sortis d'un film, et c'est le cas de Mono Lake.

Petit point pratique, avant de commencer notre route vers les différents lieux, nous avons acheté, nous avons pris le pass annuel à 80$. Celui-ci permet à un véhicule d'avoir accès toute une année à une majorité des parcs nationaux. Pour notre part, nous l'avons vraiment rentabilisé, et c'est donc un conseil que je vous donnerais : réfléchissez bien aux endroits où vous voulez aller, mais c'est sûrement la solution la moins chère (et puis, ça peut vous permettre d'envisager d'y retourner l'année suivante, avant la fin de votre pass, haha)

Mono Lake est en Californie, et pas très loin du parc Yosemite. C'est un lac particulièrement salé, composé de roches volcaniques qui sortent du sol et qui forment des espèces de colonnes rocheuses, qui, si je ne dis pas de bêtises, s'appellent des tufas. Ces "cheminées" donnent au lieu une ambiance assez étrange, particulière et un peu même fantasmagorique.

Quand nous y étions, le lac était très bleu, l'eau limpide et la faune autour très jaune. Le contraste de ces couleurs donnaient l'impression d'être dans un lieu irréel
Comme je vous le disais, la concentration de sel y est très importante, et du coup, si je ne dis pas de bêtises, il me semble qu'aucun poisson n'y vit. Chose étrange aussi, on trouve au bord du lac une tonne de mouches. Bizarrement, des personnes m'avaient dit que c'était impossible de rester un moment là-bas, parce que la quantité de mouches était insupportable. Pourtant, nous n'avons pas eu de soucis. Les mouches étaient toutes au sol, et elles ne bougeaient que quand nous nous approchions. 

Vous pouvez trouver des photos magnifiques sur internet, qui représenteront sûrement mieux le lieu que ce que je peux vous montrer. Mais en attendant, j'en garde un souvenir fabuleux.


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire